Les films d’animation de la classe de CE2 de l’Ecole primaire de Bourogne.

De janvier à juin 2014.

Après avoir imaginé et dessiné le story-board, réalisé les décors et personnages, enregistré les sons illustrant le film, les duos et un trio d’élèves ont pu faire le montage image par image de leurs films grâce à l’application Imotion sur tablette numérique. Puis ils ont réalisé le montage de l’ensemble son, image, générique… sur IMovie. Clémence les a donc aidé, conseillé tout au long de ces différentes séances.

Regardez.

[vimeo]http://vimeo.com/99323243[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99323246[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99323247[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99324502[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99324503[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99324504[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99324501[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99324499[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99323248[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/99323244[/vimeo]

 

 

La découverte de la chaîne ARTE à Strasbourg.

Mardi 3 juin 2014.

Cette journée a clôturé la fin du projet où les élèves ont découvert les locaux d’ARTE à Strasbourg.
Pour commencer, Elke Blocher, la chargée de communication nous a accueilli pour faire une brève présentation de l’après-midi et nous a amené dans un studio pour diffuser un film institutionnel expliquant la ligne éditoriale et les différents programmes,de la chaîne ainsi que des projets coproduits par Arte. Nous avons ainsi appris que le sigle ARTE signifie Association Relative à la Télévision Européenne et que la programmation est bilingue. Plus de 430 employés travaillent sur différents sites : la GEIE (Groupement Européen d’Intérêt Economique)) sur Strasbourg et les filiales à Paris et à Baden Baden. Pour être recruté à ARTE, la condition est d’être bilingue (français-allemand) voire trilingue.

Ensuite, Elke nous a montré une 2ème présentation concernant le fonctionnement de la chaîne : le comité de gérance franco-allemand, les nombreux partenaires européens et la conférence des programmes. La GEIE produit les journaux et magazines : 40% vient de l’Allemagne et 40% vient de la France. Tout est donc traduit dans les deux langues.
Elke nous explique que des thèmatiques (ou repères) par jour sont fixés : lundi cinéma, mardi enquête, mercredi création, jeudi série, vendredi fiction, samedi aventure humaine puis Tracks night, dimanche art, cinema, documentaires et évènements.
Le budget est de 436 millions euros par an dont 295 millions pour les programmes. Une partie est financée par la redevance T.V..

Ensuite Alain Bieber et Laurence Rilly, directeur et rédactrice pour ARTE créative nous ont rejoint pour échanger autour du projet « La T.V. de demain ». Puis, une expérience est proposée avec « Take this lollipop » sur le réseau Facebook, où un serial killer nous poursuit… Testez.
Puis, Alain Bieber nous présente la plate-forme ARTE Créative. Ensuite, on découvre notre film réalisée avec Eric Bernaud, projeté sur grand-écran. Tout le monde est étonné et ravi. Pour finir cet après-midi, on découvre une salle de montage et de diffusion.

Une belle journée riche en surprises.

Bientôt, le film sera diffusé sur le blog et sur la plateforme ARTE Créative.

Session 3 : Interventions d’Eric Bernaud – Projet « la TV de demain ».

Du lundi 26 au mercredi 28 mai 2014.

C’est la dernière session pour finaliser l’émission rêvée de demain. Il reste donc des montages à faire, des sons à intégrer et plein d’autres détails qui seront à produire durant ces 3 jours.

Lundi 26 mai.
Eric Bernaud a montré le début du film qu’il a monté. L’émission prendra la forme d’une « docu-fiction ». Ce choix a l’intérêt d’expliquer la démarche du projet en y mêlant des séquences de pure fiction.  Plusieurs équipes se forment : montage pour les films d’animation (pub en papier découpé, l’escargot en pâte à modeler…), enregistrement de sons, finalisation des logos. Un reporter est aussi  désigné pour filmer les séances de travail en cours.
L’artiste se lance donc dans les explications des techniques de montage vidéo et montre le logiciel  de montage  »Final Cut Pro » permettant la juxtaposition de plusieurs éléments mis bout à bout (images, sons). Les élèves ont réalisé des logos pour l’émission. Une sélection des logos est faite et sont retravaillés. L’objectif  est que le logo véhicule un message. Une recherche est aussi réalisé en amont.
Une journée bien chargée…

Mardi 27 mai.
Cette matinée débute par un rappel de ce qui a été fait et de ce qui reste à réaliser. Les élèves se répartissent en différents groupes et se mettent au travail : création de la gueule de l’escargot, animation de la séquence en stop motion à l’aide d’un « Mehdi » miniature imprimé, recherches d’images (sattelites, T.V…), création du studio en carton,  écriture, découpe et animation des textes de titres, repérage des lieux pour le tournage de la pub puis la séquence est filmée…
Le temps est passé très vite et tout le monde a travaillé et finalisé leurs missions.

Mercredi 28 mai.
Cette dernière séance se déroule à l’Espace multimédia gantner afin de découvrir les lieux, l’exposition en cours « Hack! Détournements » de Benjamin Gaulon, d’utiliser les ordinateurs  et d’exploiter le fond documentaire avec l’aide précieuse de l’équipe !
Après avoir découvert l’exposition, des groupes se constituent pour : des recherches afin de préparer des panneaux pour l’exposition de fin d’année autour de diverses thématiques (histoire de la télévision, l’art vidéo, les représentations du futur), le montage d’une séquence animée, la réalisation des autoportraits filmés pour le générique. L’après-midi, Maël est venu pour constituer l’affiche en vrai professionel ! Son travail servira de base à l’élaboration des invitations par l’équipe de l’Espace multimédia gantner.

Voici l’affiche.

Au CDI du collège Lucie Aubrac de Morvillars

Regardez en images…

Dessine les « inventions nouvelles » de Gaston de Pawlowski (1874-1933)

A l’occasion de l’exposition Hack Détournements de Benjamin Gaulon, la médiathèque propose un atelier qui invite les élèves à lire le descriptif d’inventions imaginées par l’auteur du Voyage au pays de la quatrième dimension (1913), puis à laisser libre cours à leur imagination pour dessiner l’invention en question… Une manière ludique et drôle de donner vie à ces objets dépeints en 1916, voilà bientôt un siècle!
« Son intelligence, sa capacité inouïe à travailler, lire, écrire, faire du sport ou du tourisme, le font très rapidement remarquer par des journaux plus importants. Dès lors, il devient un collaborateur apprécié des plus grands quotidiens de son temps. Pawlowski n’a pas de spécialité si ce n’est celle du rire, que l’on peut bien souvent rapprocher de celui d’un Alphonse Allais ou de son ami Willy. » (Eric Walbecq, préface p.7)

Parmi les inventions nouvelles, voici quelques croquis réalisés par les 6ème A du collège Lucie Aubrac de Morvillars : le savon antidérapant, le brûle parfum, le phare-cinéma; le lit radiateur, la chaussure entonnoir pour écolier, la balle de tennis sonore, la maison du vase brisé, les gants à écrire, les boucles d’oreilles réveil matin…

Référence bibliographique :

Inventions nouvelles & dernières nouveautés
G. de Pawlowski
1ère ed. 1916, réédité en partie en 2009 par Finitude
Préface et choix d’Eric Walbecq*
126 pages. isbn : 978291266649

Le savon antidérapant :

Savonsavon

Le brûle-parfum :

brule-parfumbrule-parfum 1

Le phare-cinéma :

phare-cinema phare-cinema

 Le lit-radiateur :
lit-radiateur lit-radiateur 2 lit-radiateur

La chaussure entonnoir pour écolier :

chaussure-entonoir chaussure-entonoir 2 chaussure-entonoir

 La balle de tennis sonore :

balle-tennis balle-tennis balle-tennis 1

La maison du vase brisé :

vase-brise vase-brise 2 maison-vase-brise

Les gants à écrire :

gants-ecrire gants-ecrire 2 gants-ecrire 1

Les boucles d’oreilles réveille matin :

boucle-oreille boucles-oreille-reveil boucle-oreille-reveil

 

 

Le projet « A4 mains ».

Jeudi 19 juin.

Découvrez les photographies de la représentation du projet cultures collèges A4 mains avec l’artiste sonore Xavier Fassion.

InvitationStExup

Et la galerie virtuelle des créations écrites des élèves. Cliquez.

Le projet « Son et objet »… autour de l’exposition « Mécaniques Sonores » de Zimoun.

De janvier à juin 2014.

En découvrant l’exposition « Mécaniques sonores » de l’artiste suisse Zimoun à l’Espace multimédia gantner, les élèves ont vu des installations sonores étonnantes réalisés à partir de matériaux bruts (carton, fils de fer, coton…) et des petits moteurs. Le tout produit des mouvements répétés emmenant le public vers une hypnose visuel et sonore.

Par la suite, Clémence est venu à plusieurs reprises au collège pour travailler autour de cette exposition.

Dans un premier temps, des artistes qui travaillent sur l’objet et le son ont été présentés comme Marcel Duchamp et son objet « ‘A bruits secrets » (1971),  les étranges machines sonores « les intonarumori » de Luigui Russolo et les sculptures bruyantes à partir d’objets de récupération de Jean Tinguely. Les élèves ont réalisé une carte heuristique sur papier pour mémoriser ses artistes du son.

Dans un second temps, les élèves ont imaginé et dessiné un objet sonore puis ils ont ramené des matériaux divers pour le bricoler et le créer. Ils ont ainsi explorer les possibilités sonores de cet objet. Des prises de sons ont été réalisés.

Pour finir, les élèves ont réalisé un montage vidéo regroupant son, photographies et vidéos de leur création.

La créativité était eu rendez-vous. Regardez les créations des élèves  en images et en vidéos.

[vimeo]http://vimeo.com/97449429[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97450246[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97449432[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97449431[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97446445[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97446443[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97446442[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97446441[/vimeo]

[vimeo]http://vimeo.com/97446440[/vimeo]